Harley Quinn tome 1-Complètement marteau.Critique (et pas un seul jeu de mots sur Thor dans cet article…Sauf effectivement dans le titre !)

L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.(Source Urban comics) 

 

IMG_00154

 

Harley Quinn est un personnage atypique à bien des niveaux.Pour commencer c’est un  personnage de fiction créé par Paul Dini et Bruce Timm dans la série animée Batman, la série animée en 1992 et non dans les pages d’un comic de DC.

Ensuite cette nana est folle…Totalement et intégralement.

Loin du personnage un peu nunuche et amoureuse transie du Joker des débuts elle devient dans cette nouvelle itération un pendant féminin de Deadpool. Rien que ça ! 

Se fichant royalement de ses actes et des conséquences, tel notre psychopathe rouge de chez Marvel elle tue à outrance dans des élans gores qui sont amoindris par un humour toujours présent.

Vous le savez sans doute mais ,malgré le fait que je sois un fan de l’univers DC, la plupart de « retouches » faites depuis l’événement 52-qui est d’ailleurs magistralement moqué dans les pages dudit comics- me laissent de glace (voir effrayé dans certains cas).

Et c’est dans un état de doute intensif que j’ai abordé cet opus.Mais nom d’un macaroni j’avais(heureusement) tort !

Après un premier épisode ou la belle se moque de la pelleté de dessinateurs venus œuvrer le temps d’une ou deux pages-et certaines piques, dont celle sur Jim Lee, sont bien senties-nous rentrons dans le vif du sujet avec notre folle à lier amie qui débarque à Coney Island (bye bye Gotham et tes rues sombres) ou elle se retrouve propriétaire d’un immeuble.

L’idée est d’ailleurs fort maline puisque cela permet de lui créer de toutes pièces un nouveau background de personnages secondaires (dont des freaks) sans avoir à expliquer au nouveau lecteur qui est qui.

Ici pas de Joker, Batman ou autres Double-face mais un castor en peluche qui parle (?!) un ancien agent secret bionique grabataire et une bande attachante de freaks (mais ça je l’ai déjà dis avant, même que c’était aussi dans une parenthèse !).

Et puis il y a Poison Ivy.La belle Ivy qui n’a jamais été aussi attachante que dans cette bédé.Les deux copines ont l’air tellement proches que l’ont dirait deux meilleures copines…Ou alors elles entretiennent une relation saphique qui je vous l’avoue me rend tout excité.Tellement que je vais devoir vous laisser quelques instants…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..RAHHHH LOVELY !!!!…………………………………………………………………………………….*prend des mouchoirs*……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Reprenons: Au scénario nous avons le couple Amanda Conner et Jimmy Palmiotti qui se lâchent carrément sur les folles idées (genre la cacatapulte) et ça fait du bien dans l’univers un poil aseptisé et guindé auquel nous avait habitué DC.

Chad Hardin, dont je retrouve un peu de J. Scott Campbell dans le trait possède un trait lisible et détaillé.Pas de bombes atomiques à chaque page, juste des gens « normaux ». Bref du tout bon.

Seul reproche, histoire de pinailler, Urban comics nous offre-enfin ils nous vendent, c’est loin d’être gratuit hélas-trop de bons bouquins et j les soupçonnent d’êtres de mèche avec mon banquier pour que je vide mon compte en banque chaque mois.

 

harley-quinn-tome-1« -Et ouais gamin ! Maintenant tu la ferme et tu aboule la monnaie ! »

 

Blagues à part, si vous aimez la baston, les jolies filles, les castors en peluche et les histoires bien léchées (et voilà je suis de nouveau excité !) foncez vous prendre cet album c’est,je le redis, du tout bon !

 

prndv

 

 

Bon, sur ce je vous laisse, rien que de penser à Poison Ivy ça me fait penser qu’il faut que je regarde un truc sur internet !

 

(^^)  

Cyril

Fan de comics, de mangas et de Terry Pratchett .
Élevé par (dans ses rêves les plus moites ) les Marx Brothers, Pierre Desproges et Didier Porte, dont il ne retiendra que le pire de ces personnes.
.Aime : les flims (c’est fait exprès) les bds, sa petite famille, et surtout passer pour un dingue auprès de ses collègues .
N’aime pas : la télé réalité, les pisse froid , les mathématiques( mon livre de math s’est suicidé, il avait trop de problèmes)
Un jour sans doute il détruira la terre entière si sa machine à clones fonctionne…Un jour .

Balises:  , ,

Laisser un commentaire