Escale avec Fabien Gardon .[interview]

302811_10151466968368402_1636130634_nAujourd’hui c’est un article spécial que je vous propose puisqu’il ne sera nulle question de comics (ou alors un chouia ) ni de mes délires schizophréniques sur Superman auxquels je vous ai habitués jusque là ,mais d’une interview (bon en même temps c’est facile à deviner si vous avez lu le titre) .Ce qui est une première pour moi je l’admet (et je l’espère,pas une dernière)   . Et notre victi, heu pardon notre gentil personnage public ayant bien voulu se prêter au jeu des questions/réponses n’est autre que Fabien Gardon .Chroniqueur sur Nanarland et présentateur de l’émission Escale à Nanarland bien connue des fans de mauvais films sympathiques .

Fabien bonjour, alors tout d’abord merci de répondre à ces quelques questions.

-Pour commencer, comment devient-on chroniqueur à Nanarland ?

Pour être chroniqueur pour Nanarland, c’est simple : il suffit d’écrire une chronique ! On possède un forum où plein de lecteur écrivent régulièrement des textes sur des films qu’ils ont vu. Si celui-ci est bon et que le film est vraiment un nanar, nous le publions sur le site. Pour infos, le site existe depuis 2001 et toutes les personnes qui y participent, de près comme de loin, ont un métier à côté. On est surtout des passionnés et beaucoup de gens écrivent pour le site Nanarland : on n’est pas fermé bien au contraire on aime voir des nouvelles plumes.

-Comment est tu devenu la tête d’affiche/de gondole/le représentant/la mascotte (raye les mentions inutiles) du site ? (et sinon, vous embauchez pas par hasard ? ^^)

C’est un peu par hasard en fait. Allociné était déjà en contact avec Régis Brochier (le rédac chef de Nanarland) depuis un petit moment, notamment pour leur émission « la minute ». Ils nous ont demandé plus tard si on était d’accord pour créer une émission sur les nanars qui serait diffusée sur leur site. On a dit ok et on a commencé à plancher sur un concept, entre nous. Un truc important à savoir : ce n’est pas mon émission à proprement parler mais celle de Nanarland. On est grosso modo 5 potes à travailler dessus. Régis Brochier, est le réalisateur (il travaille dans l’audiovisuel et il est vachement doué). Régis Autran (lui aussi dans l’audio-visuel) travaille également sur l’émission, notamment sur le montage entre autre. Severine Amato fait la voix off et Richard Tribouilloy écrit les textes avec moi (je ne suis pas loin de penser que la plupart des meilleures vannes de l’émission sont de lui). Pour ma part, je co-écrits les textes également et je suis un peu « dans la vitrine » étant donné que je fais la présentation de l’émission. Mon rôle de présentateur s’est un peu décidé comme ça, car il fallait bien qu’un type raconte des conneries face caméra et que personne d’autre dans la team n’était chaud pour le faire.

881956_10151403123808402_616381870_o

Et de fait, c’est lui le plus souple !

-Ton premier choc « nanardesque » c’était quoi ?

Pour être franc, mon premier choc Nanar, c’était un film d’horreur que j’avais loué avec des copains et qui s’appelle HellGate. A l’époque, on a trouvé ça tellement mauvais qu’on aurait dit que c’était une parodie des Nuls…genre « Red is Dead » dans la Cité de la Peur. Mais je n’étais pas encore familier avec le concept. Depuis Nanarland, j’ai vu plein des films bien plus dingues que ça. Mon conseil pour les amateurs qui voudraient se lancer dans le visionnage de nanar ça serait de commencer par « Samouraï Cop » ou bien « Il était une Fois Le Diable (Devil Story) » : un film de momie Normand (qu’on a réédité en version Deluxe avec Nanarland). Effet garantie.

-Le nanar : ça se définie comment? Et comment savoir si un film est réellement un navet ? (par exemple Zardoz, nanar ou bon film ?) .

La différence est simple mais parfois pas compris de tous. On fait souvent l’amalgame navet = nanar. Or c’est faux. Un nanar est un mauvais film sympathique. Tellement raté (sur le scénario, les effets-spéciaux ou le jeu d’acteur par exemple) qu’il en devient drôle, voir attachant parfois. Un navet, lui est un mauvais film…chiant. C’est-à-dire qu’on s’ennuie devant, où il ne se passe rien. Le type de film à fuir.

-Quelles sont les bd qui ont marquées ton enfance ?

Vague question ! Je pense avoir un parcours assez classique, dans mon rapport avec la bd : de la BD Franco-Belge pendant mon enfance (Tintin, Les Tuniques Bleues, Asterix, Spirou, Tif et Tondu, Soda, Passe-moi l’ciel etc…) et du Comics plus tard à l’adolescence avec Strange, Titan, Spidey et certains Hors-Série de Marvel. Aujourd’hui je m’ouvre à d’autres choses qui je trouve sympas comme Bastien Vives ou certains trucs de Colonel Moutarde par exemple. Ça serait difficile de faire une liste exhaustive de bd qui m’ont marqué mais je dirais que je relis toujours autant Spirou&Fantasio de la période Tome & Janry que je trouve géniale. Les dessins mais aussi les scénarios sont hyper originaux et souvent très drôles. Je reste également un fan inconditionnel d’Edika, dans un autre genre, qui me fait hurler de rire. Encore plus récemment je ne peux que conseiller la BD « Fereus le Fleau » de Monsieur le Chien qui est excellente.

-Tu es plutôt Marvel ou DC ?

Marvel, définitivement. Chez DC, à part Batman, je n’aime pas vraiment les autres personnages. Cela dit, chez Marvel tous les personnages ne m’intéressaient pas non plus. J’ai jamais vraiment aimé les 4 Fantastiques par exemple, ni certains Vengeurs (oui je parle comme les vieux qui disent « vengeurs » au lieu de « Avengers »). Par contre je kiffais Spiderman, Daredevil et Rom. C’était un peu mon tiercé gagnant. En gros j’ai jamais trop été fan des équipes de super-héros. Je préfère les « solitaires » Sauf Iron-Man, je pouvais pas piffer sa moustache à l’époque il avait trop l’air d’un acteur porno au rabais.

-L’utilisation de l’image de synthèse ne risque t’elle pas de voler le travail des mannequins en mousse ?

Grande question. Personnellement je déplore chaque jour de ma vie que l’utilisation de mannequin en mousse soit une opportunité qui se fait de plus en plus rare dans les films.

-Rob Liefeld, escroc ou Godfrey Ho du comic ?

Un peu des deux. Quand on a commencé à me parler de Rob c’est justement par l’intermédiaire d’un chroniqueur de Nanarland : Julien pour ne pas le nommer. Outre sa capacité très….personnel de faire les proportions, j’ai appris que Liefeld dessinait quasiment tous ces dessins à mains levées, sans croquis préparatoires ni rien. D’une certaine façon, ça force le respect. Un détail qui est très amusant (mais vous devez déjà le savoir) c’est qu’il s’arrange toujours pour ne jamais dessiner les pieds de ses personnages.
En dehors de ça, tu ne peux pas passer sur le fait qu’il pompe sans vergogne certains personnages de Marvel dans ses créations d’une manière qui frise l’autodafé. Et puis bon, pour être tout à fait franc avec vous, le seul dessinateur de Comics qui m’a vraiment marqué c’est Todd McFarlane. Je ne connais pas vraiment les autres. Je ne suis pas un expert.

-Le fait que de plus en plus de société de production à budget réduit ferment (la Cannon, Troma qui ne produit quasiment plus rien, etc) tu n’as pas peur qu’à force vous n’ayez bientôt plus de nanars à chroniquer ? Que la source se tarisse ?

Quasiment tous les ans, on se dit « on a fait le tour des films les plus dingues ». Et puis à chaque fois, on s’étonne de trouver des trucs dont on n’aurait jamais soupçonné l’existence. Toutes les fois c’est comme une révélation : les films épileptiques issus du Pakistan, les films venant de Turquie avec Cüneyt Arkın, les films de super-héros Philippins… on arrive toujours à retrouver des trucs de malades. Aujourd’hui quand on voit certains films du Nigéria par exemple qui sont assez WTF, on se dit qu’il reste des zones qui attendent d’être explorées. Et puis, il ne faut pas oublier que des films de SF récents tout en CGI pourris que l’on voit parfois sur la TNT ont un vrai potentiel nanar. Du coup, on est rassuré : on a de quoi voir venir.

-Les gloumoutes en caoutchouc qui détruisent des maquettes, plaisir coupable ou déviance ?

Je reste intimement persuadé que voir un montre géant tout démolir autour du lui à coup de pieds quand il est en colère est un bon exutoire pour tous les gens qui subissent des pressions quotidiennes.

-Ton film de référence c’est quoi ?

C’est toujours difficile de répondre. Si je devais simplement donner un titre, comme ça sans réfléchir je dirais « Indiana Jones et le Temple Maudit ». Gros choc de mon enfance, on a pas fait mieux depuis.

-Fabien, merci d’avoir pris le temps de nous répondre. Un dernier mot pour nos lecteurs ?

N’oubliez pas que le Nanar, ça se partage entre potes. Un film qui vous parait fade tout seul le sera beaucoup moins si vous le matez entouré par vos amis qui déconneront avec vous dessus.

Cyril

Fan de comics, de mangas et de Terry Pratchett .
Élevé par (dans ses rêves les plus moites ) les Marx Brothers, Pierre Desproges et Didier Porte, dont il ne retiendra que le pire de ces personnes.
.Aime : les flims (c’est fait exprès) les bds, sa petite famille, et surtout passer pour un dingue auprès de ses collègues .
N’aime pas : la télé réalité, les pisse froid , les mathématiques( mon livre de math s’est suicidé, il avait trop de problèmes)
Un jour sans doute il détruira la terre entière si sa machine à clones fonctionne…Un jour .

Un commentaire pour Escale avec Fabien Gardon .[interview]

  • Mig  dit:

    Interview vraiment très très très sympa!^^

Laisser un commentaire